C’est quoi l’énergétique ?

Dans l’approche énergétique, le corps est un temple. Celui-ci s’articule autour d’un axe entre le crâne et le sacrum (les vertèbres sacrées, à l’arrière du bassin) à travers toute la colonne vertébrale. A cet axe se rattachent tous les organes et les membres. A l’intérieur de cet ensemble ainsi orienté, tout est en lien avec tout par le jeu des fascias (membranes qui entourent chaque organe, chaque muscle).

Dans ce corps en totale inter-relation circule l’énergie. Cette chose un peu mystérieuse qu’on ressent parfois (« je pète la forme » ou « je suis vidé »). Nous sommes vivants parce que l’énergie circule. Nous sommes en bonne santé lorsque l’énergie est de bonne qualité et circule bien.

Le travail au cours du soin énergétique est de rechercher les endroits où cette énergie circule mal, où il y a des restrictions (comme les bouchons sur la route). En fonction des relations entre les blocages, l’énergéticien va choisir où agir dans le corps pour favoriser une reprise optimale de la circulation. Cette intervention est délicate car elle dépend également de la qualité de son propre recentrage: il s’agit de diffuser une qualité d’énergie la plus fine avec une information la plus épurée sur un endroit le plus précis.

Tout cela se passe à un niveau subtil, en amont du plan matériel. Un peu comme si on réparait des lignes de code dans l’ordinateur d’une machine ou si on remettait dans l’ordre les caractères mélangés d’une page de livre pour lui redonner son sens. Dans la vie de tous les jours, nous sommes tous, à des degrés divers, perturbés par des dysfonctionnements de cette énergie subtile en nous.

L’objectif du soin énergétique est de réparer, nettoyer, relancer le mouvement vers plus d’harmonie, de liberté intérieure, de bien-être: la voie de la santé énergétique.

.

Qu’est-ce qui peut motiver une intervention en énergétique?

Un travail en énergétique pourra être indiqué dans toute sensation de malaise diffus (physique ou psychologique), ou toute fatigue chronique sans raison médicale, ou toute pathologie chronique en accompagnement d’un traitement médical.

A l’inverse, l’énergétique ne sera pas indiquée en première intention dans des pathologies aigues ou lésionnelles. Par exemple, il est évident qu’une fracture osseuse n’est pas du domaine d’une séance énergétique. Par contre, le travail énergétique pourra améliorer et optimiser la consolidation de la réparation de cette fracture. Ce travail est à voir comme un apport complémentaire à la médecine classique.

 

Alors, quand y recourir ?

Quand quelque chose qui devrait aller bien ne va pas, sans qu’on sache vraiment pourquoi. Par exemple, une pathologie pourtant bien traitée qui traine ou se répète sans raison. Ou bien une situation dans laquelle je devrais être confortable et où je ne le suis pas, où « je ne suis pas dans mon assiette ». Nervosité, anxiété, douleurs chroniques, agitation, somatisation… Egalement pour aider dans une situation difficile à traverser, tant au plan physique (pathologie chronique ou thérapie médicale lourde) que psychologique.
L’abord énergétique est là pour rééquilibrer, rétablir et relancer.

Voir le texte d’Alain Cassoura